Charte de l'Alliance

Au 1er jour de l’été 1220 Deceptio de Jerbiton, Emerga de Bjornaër et Homicae de Tytalus, aujourd’hui réunis en assemblée décident, en leur âme et conscience, de fonder une alliance de Magi qui sera désormais connue sous le nom de l'Alliance des Deux Rives.

 

Ses limites sont précisée sur la carte jointe en annexe.

 

Cette Alliance, nous la voulons prospère, pour la gloire de ses membres et celle de l’Ordre d’Hermès. Nous nous regroupons en une Alliance qui se doit de rayonner de bienfaits autant pour ses membres que pour ses riverains. Nous œuvrerons pour que l’Ordre d’Hermès reconnaisse cette Alliance et la qualité des travaux qui y sont effectués.

 

Cette charte est signée le dernier jour de l’été 1222. Elle annule et remplace l’ensemble des accords passés au préalable entre les Mages.

 

Constitution De L’Alliance des Deux Rives


 

ARTICLE I : De l’Alliance des Deux Rives

 

1 – L’Alliance est sise dans le Tribunal de Provence

 

2 – La présente charte peut être révisée lors du Conseil par un vote à la majorité absolue. L’intention de révision de la charte doit avoir été annoncée à tous les Mages membres de l’alliance membre du Conseil, au moins une saison franche avant la date du Conseil.

 

3 – Toute confession et pratique religieuse est acceptée, tant qu’elle ne rentre pas en contradiction avec le Code d’Hermès.
 
4 – Principes fondateurs :

 

  • Les Mages assemblés et signataires ont fait pour voeux de découvrir ensemble les mystères ésotériques de ce monde.
  • Ils choisissent de se porter aide et assistance dans leur recherches.
  • Il s’interdisent de tenter d’altérer les Auras de l’Alliance et de ses territoires sans l’aval du Conseil. Cette restriction ne concerne pas les conséquences inévitable des recherches hermétiques menées par les Mages membres.
  • Cette assemblée se réunit pour que rejaillisse sa lumière sur le Tribunal Provensal renaissant.


 

ARTICLE II : Des Membres de l’Alliance

 

1 – Tout Mage de l’Alliance se doit d’appartenir de plein droit à l’Ordre d’Hermès. Si l’un d’eux était exclu de ce dernier, il serait aussitôt également exclu de l’Alliance. Il a également accepté l’ensemble des règles de la charte.

 

2 – Tout Mage adhérant aux principes fondateurs de l’Alliance peut, s’il le souhaite, demander à en devenir membre. Sa demande devra être assortie d’une profession de foi exprimant honnêtement et sans détour les raisons qui motivent son souhait. Son acceptation dans la confrérie est soumise au vote du Conseil. Tous les mages ainsi acceptés comme membres disposent d’une voix lors du vote, par la présence de leur sceau.

 

3 – Tout non membre, parrainé par un Mage de l’Alliance, peut s’il le souhaite devenir membre de l’Alliance, l’accueil de ce membre est semblable à celui qui est réservé à un Mage.


 

ARTICLE III : Des droits des Mages de l’Alliance

 

1 – Gîte et couverts pour eux même, leur famille, familiers, suivants et compagnons dans la limite des structures et finances de l’Alliance.

 

2 – Accès à un Sanctum et aux ressources matérielles nécessaires à la poursuite de leurs études. L’approvisionnement des ressources étant soumis aux finances de l’Alliance.

 

3 – Accès à tous les ouvrages de la bibliothèque.
Un ouvrage de l’Alliance, quel qu’il soit, ne peut être détenu plus d’une saison avant d’être remis à un éventuel autre membre ayant exprimé le désir de l’étudier. Tout Mage peut se voir refuser l’accès à un document quelconque par un vote du Conseil.

 

4 – Accès à tous bâtiments d’aisance dont dispose l’Alliance.

 

5 – Assister aux Conseils auxquels il a accès, et s’y exprimer. Ce droit ne pouvant être dénié, quelles que soient les circonstances.

 

6 – Faire appel aux talents et aux aptitudes de toutes personnes vivant et travaillant à l’Alliance, ou qui lui doivent leur temps et leurs services, s’ils en ont besoin pour une expédition ou tout autre aide. Les personnes vivant et/ou travaillant au sein de l’Alliance sous la tutelle directe d’un Mage ne peuvent être sollicitées sans l’accord de ce Mage.

 

7 – Toute source de vis découverte dans les limites de l’Alliance, ainsi que celles découvertes en communauté à l’extérieur est possession des Deux Rives.


 

ARTICLE IV : Des devoirs des Mages de l’Alliance

 

1 – Les Mages se doivent de respecter le Code de l’Ordre d’Hermès.
 
2 – Le premier devoir de chaque Mage de l’Alliance est de renforcer et protéger l’Alliance et ses Sodalis par ses actions, ses connaissances, son travail et toute autre forme possible.
 
3 – Indépendamment de tout commandement, il est du devoir de chacun des Mages de veiller à ce que l’Alliance fonctionne sans heurt et reste forte et saine.

 

4 – Chaque Mage de l’Alliance doit, dans la mesure de ses moyens, assurer et participer à la protection et la quiétude des membres sur le Territoire qui respectent les principes de la charte. Les Mages doivent respecter la vie, la sécurité et la santé des non Mages. Ils ne bénéficient d’aucun droit de cuissage ou de préemption lors des mariages.

 

5 – Tout Mage doit faire don à l’Alliance du vis récolté lors d’une expédition ainsi que l’argent et tout autre bien matériel. L’Alliance s’engage à rembourser à ses membres les dépenses en vis, argent et biens matériels engagés pour la réussite d’une telle expédition. Dans le cas d’une expédition montée par un membre de l’Alliance dans un but qui lui est propre et avec ses propres moyens, les acquisitions en rapport avec cette expédition ne pourront être soumises à cette règle.

 

6 – Nul Mage de l’Alliance ne peut inviter une personne ou un groupe de personnes à rejoindre ou résider sur le Territoire de l'Alliance, ou indiquer la position de celle-ci, sans soumettre la question à un vote du Conseil. Un invité restera dans tous les cas sous la responsabilité du Mage l’ayant invité.

 

7.a – La personne amenée bénéficie du statut d’invité de fait, celui-ci n’offrant aucun des droits, protections ou avantages du statut d’invité sinon le respect de son corps et le droit à la nourriture et la boisson nécessaire à sa subsistance. Un invité de fait peut voir sa liberté d’action ou de déplacement restreinte.

 

7.b – Le Conseil peut révoquer lors d’un vote simple le droit d’un invité à rester dans les limites de l’Alliance lui révoquant de fait le statut d’invité.

 

7.c – Toute personne invitée au sein de l’Alliance se verra informée de l’Article VIII de la présente Charte et s’engagera à le respecter.

 

8 – Tous les Magi de plein droit ont accès aux ressources de l’Alliance après accord du Conseil Ordinaire.
 
9 – Tous les Magi doivent une saison de travail par an à l’Alliance. Si pour une raison exceptionnelle, un Mage ne pouvait donner une saison dans l’année, il se doit de la rattraper l’année suivante en offrant deux saisons de travail à l’alliance. Il ne peut y avoir d’autre délai acceptable.

 

10 – Par concorde envers l’Ordre d’Hermès, l’Alliance des Deux Rives témoigne aide, protection et hébergement à tous les membres de l’Ordre d’Hermès de passage sur les terres et domaines de l’Alliance.
 
11 – Un Mage Fondateur devra « au plus tôt » nommer un successeur de droit comme « Mage Héritier ». Si un mage décède avant d’avoir nommé un Mage Héritier, le Conseil se réserve le droit de le faire à sa place.
 
12 – En cas d’absence prolongée (plus de 5 ans) non justifiée ou de décès, l’Alliance sera en droit de réclamer l’ensemble des biens et possessions du Mage absent ou décédé.


 

ARTICLE V : Des droits et devoirs des non Mages de l’Alliance

 

1 – Un vulgaire ne peut participer à un Conseil des Deux Rives que si l'un des mages membres en formule la demande à ses pairs, et que ceux-ci l'approuvent par vote majoritaire. Dans tous les cas celui-ne pourra avoir qu'un rôle consultatif et informatif.

 

2 – Il est strictement interdit de tenter d'altérer les auras de l'Alliance sans l'aval du Conseil. Cette restriction ne concerne pas les conséquences inévitables des recherches hermétiques menées dans les laboratoires des membres.

 

3 – Les non-mages de l'Alliance sont à répartir en trois catégories :
- les Servants constituent essentiellement les vulgaires présents. Ceux-ci ont les devoirs suivants : obéissance au Conseil et en son absence, aux Mages de l'Alliance, loyauté aux Deux Rives. L'Alliance a en contrepartie les devoirs suivants à leur égard : protection, gite et couvert dans la limite de la répartition équitable des ressources de l'Alliance.
- les Custos sont les servants tenant des charges et responsabilités au sein de l'Alliance. Ils ont les mêmes droits et devoirs que les Servants mais ont pour responsabilité d'assurer le bon fonctionnement de l'Alliance et rendent des comptes aux Mages, individuellement et lors du Conseil. Ils ont en contrepartie priorité au logement par rapport aux autres Servants.
- le rang de Consors est quand à lui attribué par le Conseil à la demande d'un Mage membre. Cette demande est automatiquement validée par le Princeps sans vote. Cependant le Mage peut se voir retirer le droit de réclamer un Consors par un vote majoritaire du Conseil.
Le mage membre ne peut se voir attaché qu'un unique Consors et ne peut le répudier qu'en séance du Conseil. Durant toute la période de possession d'un Consors, le mage membre est tenu responsable de toutes les actions de ce dernier et devra rendre des comptes au Conseil et à ses sodalis des actions de son Consors.
Les consortis sont les non-Mages de l'Alliance dont les talents spécifiques méritent ou nécessitent une plus grande autonomie pour le bien des Deux Rives. Ils ont les mêmes droits et devoirs que les Servants mais :
- ils ne rendent pas de comptes aux Custos de l'Alliance, uniquement au Conseil et en son absence aux Mages membres.
- les consortis sont tenus d'obéir aux Mages, mais ont le droit d'invoquer leur droit de Consors. Celui-ci constitue le droit à demander validation de l'ordre émanant d'un Mage par le mage tutélaire du Consors. En cas de validation, le Consors est tenu d'obéir sur-le-champ à l'ordre donné, sinon il en est dispensé. En cas d'incapacité du mage tutélaire à répondre au droit de Consors, ce dernier est automatiquement invalidé et le Consors doit se soumettre à l'autorité du mage sous peine de sanctions décidées par le Conseil.
- l'indépendance des Consors vis-à-vis de la chaine de commandement des custos ne leur accorde aucune autorité particulière sur les Servants, si ce n'est celle, extraordinaire ou permanente, que pourrait par ailleurs leur attribuer le Conseil.

 

4 – Il est tenu pour acquis que la probité et la sagesse d'un mage membre sont par essence supérieures à celles d'un vulgaire, en conséquence la parole et la vie du premier sont à considérer comme de plus grande valeur que celles du second. En cas de conflit de quelque ordre qu'il soit entre mage et vulgaire des Deux Rives, c'est au vulgaire de prouver ses dires au Conseil

 

5 – Les non Mages, sous le contrôle du Conseil des Magi, ont le devoir d’œuvrer pour la construction, le développement, la vie et la survie de l’alliance.
 
6 – Indépendamment de tout commandement, il est du devoir de chacun des non Mages de veiller à ce que l’Alliance fonctionne sans heurt et reste forte et saine.

 

7 – Les non Mages ont un devoir d’obéissance et de loyauté à l’Alliance et aux Mages, ceux-ci accordent en contrepartie gîte, couvert et protection.

 

8 – Les conflits entre non Mages sont réglés par un arbitre jugeant en équité. L’arbitre est désigné par le Conseil et révocable par celui-ci. Toute partie d’un litige peut interjeter appel auprès du Conseil.


 

ARTICLE VI : De la répartition du Vis

 

1 – Le vis issu de source personnelle appartient de droit au Mage et ne peut être utilisée sans son consentement.

 

2 – Le vis de l’Alliance est stocké dans les réserves communes de l’Alliance. Il sera réparti de façon équitable entre chaque mage de l'Alliance. Le Conseil se réserve le droit de ne pas distribuer tous le Vis récolté sur ses terres et d’en garder une partie pour ses propres besoins.

 

3 – En cas de litige sur ce partage, la décision finale reviendra au Conseil.


 

ARTICLE VII :

 

Du Conseil de l’Alliance

 

1 – Le Conseil est composé de l’ensemble des Mages de l’Alliance.

 

2 – Chaque Mage compte pour une voix par son Sceau.

 

3 – Il se réunit quatre fois l’an, début de chaque saison.

 

4 – Le Conseil ne peut se réunir que si au moins deux-tiers des Mages de l’Alliance sont présents au moins un Mage Fondateur ou Héritier doit être présent à chaque réunion du Conseil.

 

5 – Certains non Mages peuvent-être amenés à participer au Conseil, mais ne disposent que d’un rôle consultatif ou informatif.
 
6 – Chaque Mage peut proposer un ou deux ordres du jour au début de chaque conseil pour ne pas submerger le conseil de sujets à débattre.

 

7 – Un Conseil Extraordinaire peut-être réuni à la demande de tout Mage en dehors des dates prévues et si les circonstances l’imposent.

 

8 – Tout Mage peut confier son Sceau à un autre Mage de l’Alliance, celui-ci peut alors voter en lieu et place du Mage qu’il représente.

 

9 – Toute décision doit être prise à la majorité, ces voix étant matérialisées par les Sceaux présentés lors des votes.

 

10 – Chaque réunion se dotera d’un Mage Rapporteur qui s’assurera de la bonne tenue et débats, d’appeler aux ordres du jour. En fin de séance, il fera valider le compte rendu par l’ensemble des participants et pourra, avant celà, appeler à un vote du conseil pour introduir de nouveaux ordres du jour.
Le rôle sera distribué successivement à chaque membre du conseil.


 

ARTICLE VIII : Des visiteurs de l’Alliance

 

1 – Toute personne invitée sur notre domaine sera traitée favorablement.

 

2 – Dans l’hypothèse où la personne invitée trouble la quiétude de l’Alliance ou menace ses habitants, l’emploi de toutes mesures appropriées pour stopper ces menaces est autorisé.


 

ARTICLE IX : Des sanctions

 

1 – Dans l’hypothèse où un non Mage de l’Alliance contrevient sciemment à la présente charte, celui-ci devra s’en expliquer devant l’arbitre (ART V.4) qui décidera de sanctions et/ou de compensations.

 

2 – Dans l’hypothèse où un Mage de l’Alliance contrevient sciemment à la présente charte, celui-ci devra s’en expliquer devant le Conseil qui décidera de sanctions et/ou de compensations.

Charte de l'Alliance

L'Alliance des Deux Rives Yrmgarld Yrmgarld